Loading...
You are here:  Home  >  Autour du nanar  >  Current Article

L’agenda des soirées nanars : avril 2018

By   /   1 avril 2018  /   4 Comments

punks

(source de l’image : Esteban Danger Dungeon)

 

Pour ceux qui viennent de découvrir l’agenda via le podcast , bienvenus, pour les autres, content de vous revoir.

Ne perdons pas trop de temps en bavardages, car le mois d’avril est particulièrement chargé de soirées en tous genres qui vont vous permettre d’aborder ce moment de renouveau printanier dans la joie et la félicité nanarde !

Allez, on ne traîne pas car ça commence tout de suite !

 

Du dimanche 1er avril au samedi 21 avril Paris 12 e – La Cinémathèque Française 51, rue de Bercy – (Métro Bercy)

Retrospective Uwe Boll – 11 films 

Jean François Rauger nous en avait parlé à demi-mots lors de la Nuit Nanarland en septembre dernier, la Cinémathèque Française a décidé de se pencher sur la trajectoire hors-norme de l’Allemand le plus détesté d’Internet fraîchement retraité du cinéma. C’est l’occasion de revenir sur presque 25 ans de carrière au travers de 11 ses films les plus marquants de « Amokrauft » à « Assault on Wall Street » en passant par House of the Dead ou BloodRayne. Le cinéaste sera présent à la soirée de clôture où sera diffusé pour l’occasion le documentaire/entretien que Jean Baptiste Thoret lui a consacré: « He Blew It » 

 

uwe

 

Pour en savoir plus sur le programme de cette rétrospective

 

 

Jeudi 5 avril 20h30 PARIS 11e – La Cantada II 13 rue Moret – (metro Ménilmontant)

Les Rendez-vous de la grotte chaude

Tous les 1ers jeudis du mois, La Grotte Chaude vous accueille dans son antre et vous projette les trésors de sa collec’ de films fous, cultes, pétés et barrés !! Du bis qui déride, du Z qui déglingue, de la série B qui défonce, du nanar qui tâche… Vous en voulez ??? Vous en aurez !!! Viendez vous émerveiller, vous oublier, vous fendre la gueule et élargir votre culture G pour briller en société !!
Notre équipe de jeunes déviants dynamiques vous donne RDV tous les mois pour rire, jouer, grignoter et picoler entre cinéphages mal élevés !!
Ce soir, carte blanche à Otto Rivers: INTREPIDOS PUNKS (1980, Vost, 1h30) 

RDV-04.jpg_2720

L’histoire, résumée par Otto : « Les punks Mexicains sont vraiment intrépides, vol de banque déguisés en bonnes sœurs, viols, meurtres, trafics, suicides, d’autres viols, tortures et rock’n'roll à fond les bananes (enfin, les crêtes), le tout orchestré par l’infâme et musculeux « Tarzan », leur chef sans pitié… Mais que fait la policia? Justémenté, arriba, arriba la policia!
Deux inspecteurs vont tacher d’y mettre bon ordre, armés de leur flingues, de leur courage (suicidaire) et de deux belles paires de moustaches ! »
Cette carte blanche à notre ami Otto est l’occasion de vous offrir une séance dédiée aux punks ! Elle sera précédée de quelques gâteries audiovisuelles issues de la collec’ monumentale de notre invité qui viendra en personne vous clamer tout son amour pour cet O.F.N.I. mexicain! D’autres surprises vous attendent, parmi lesquelles un spectacle totalement punk et un grand jeu qui vous permettra de remporter des cadeaux complètement destroy ! Et si vous venez sapés en punks, l’entrée vous sera offerte! Pour les autres, P.a.F: 3 €

 

 

Samedi 7 mars – 20h30 Thionville (57) – La Scala Boulevard Foch 

Soirée spéciale Tommy Wiseau

 

jaquette (2)

Le mois dernier faute d’info à temps on a raté sur l’agenda des soirées similaires à Strasbourg, Caen, Poitiers et Saint Etienne, on se rattrape un peu ce mois-ci. Après avoir vu The Disaster Artist, il serait intéressant de revoir ou découvrir dans la foulée le fameux The Room .

Ce double programme sera présenté samedi 7 avril à 20h00,  par Sébastien Cardillo diplômé en cinéma.

En 2003, sans producteur ni réseau, l’énigmatique Tommy Wiseau finance lui-même, à Los Angeles, un film au budget conséquent de 6 millions de dollars, The Room, dont il est à la fois le scénariste, le réalisateur et l’acteur principal. Ce très, très mauvais film aura par la suite une belle carrière de « Midnight Movie » et fera la joie des étudiants cinéphiles. Dix ans après la sortie de  The Room, Greg Sestero, un des acteurs  relate dans son livre « The Disaster Artist » les conditions épiques du tournage ainsi que des éléments biographiques du réalisateur. James Franco s’empare du récit pour en faire une réalisation entre le making of et le biopic, The Disaster Artist,  et endosse à la perfection le rôle du narcissique Tommy Wiseau.

Sinon fidèle à ses habitudes bisseuses la Scala de Thionville nous offrira le vendredi 27 avril une soirée plus bis que nanarde avec Shaun of the Dead et Baby Blood.

 

 

Mardi 10 avril – 19h30 – Rouen (76) Cinéma Omnia 28 Rue de la République

Soirée Midi Minuit bis : double programme The Room/Disaster Artist

affichette_soiree_the_room-disaster_artist-1

Pour en savoir plus (même si tout est déjà sur l’affiche )

 

 

 

Vendredi 13 avril 20h : Paris 12 e – La Cinémathèque Française 51, rue de Bercy – (Métro Bercy)

Cycle Post Apocalyptique

NEW YORK NE RÉPOND PLUS 
THE ULTIMATE WARRIOR
new_york_ne_repond_plus
Robert Clouse
Etats-Unis / 1975 / 94 min

Avec Yul Brynner, Max von Sydow, Joanna Miles.

Dans le futur, en 2012, le monde a été dévasté. Quelques rares survivants se sont regroupés en bandes organisées à New York. Le chef de l’une d’entre elles fait appel à un mercenaire pour faire face aux attaques d’une autre bande.

suivi de

 

LE CHEVALIER DU MONDE PERDU 
IL GUERRIERE DEL MONDO PERDUTO

 jaquette (1)
David Worth
Italie / 1983 / 89 min
 Avec Donald Pleasence, Robert Ginty, Persis Khambatta.

Dans un futur post-apocalyptique, un motard aide des rebelles à combattre un tyran.

A noter que le vendredi 20, aura lieu une soirée avec d’authentiques pépites bis à découvrir sur le thème des machinations  avec « Paranoiaque » de Freddie Francis et « Quelqu’un derrière la porte » de Nicolas Gessner

 

 

Vendredi 20 avril 20h30 PARIS 11e – La Cantada II 13 rue Moret – (metro Ménilmontant)

Cinéma de Clapier
Si vous êtes de passage à Paris, venez voir nos vieux dossiers cinématographiques WTF ! Sho Kosugi, JCVD, Andy Sidaris et consorts vous donnent rendez-vous pour déguster entre amis de bons vieux nanars sur grand écran…
Ce soir: VIKINGDOM: L’ECLIPSE DE SANG 

CDC04.jpg_2722

 

Yusry bin Abdul Halim (VF, 1h54, USA/Malaisie 2013) 

«Fils, je suis ton père !!!»
Eirick (Dominic Purcell), roi mort, est chargé de vaincre Thor (Conan Stevens), le dieu du tonnerre. Thor est en mission pour rassembler les anciennes reliques - »Mjolnir »- son marteau de Valhalla, le « Collier de Marie-Madeleine » de Mitgard et la « Corne » de Helheim, qui doit être accomplie avant l’Eclipse de sang, qui n’arrive qu’une fois tous les 800 ans, faute de quoi les dieux viking païens ne pourront jamais régner sur la Terre des hommes. Un seul homme peut l’arrêter … Eirick, le mort-vivant…
Vous rêvez d’un film qui contient des fonds verts mal fagotés, des effets spéciaux de la marque qui se voit, des perruques ridicules, d’un costume de Thor acheté à la Foir’Fouille avec sur sa tête une invraisemblable perruque rouge, d’un druide vague frère jumeau du Père Fouras, d’un viking qui s’appelle Bernard et de Dominic Purcell avec sa poker face de constipé au sommet de sa médiocrité ? Ne cherchez plus, vous avez trouvé votre bonheur avec Vikingdom.
Meilleur qu’un « Spartacus », plus touchant qu’un « Gladiator », plus épique que « Lords of the ring ». Non, je plaisante. On est plutôt dans l’Héroïc-Fantaisiste ici. On tient avec ce film là un véritable chef-d’œuvre du nanar.
La séance sera ponctuée d’animation, d’un jeu et d’un cut à la gloire des adaptations mythologiques.
P.a.F: 3 € (carottes incluses)

 

 

Vendredi 20 avril _ Bastia 2B Cinéma Le Régent, 5ter rue César Campinchi

L’Astrunotte 2 – 2ème Round 

Après Ajaccio en mars, l’Astrunotte continue de porter haut la cause nanarde en Corse en s’attaquant à Bastia.

On a bricolé une affiche à l’arrache parce que même si on est partenaire on n’a pas des masses d’infos sur le déroulement de la soirée (on ne peut même pas encore garantir la pizza !) si ce n’est que vous allez déguster Ninja III et Blood Dinner dans une ambiance de guedin ! On vous en dit plus sur le Facebook et le Twitter dès que ça se decante.

astru2

 

 

 

Vendredi 20 avril -21h-  Toulouse (31) La Cinémathèque 69 rue du Taur – métro Capitole 

Fortress

fortress_ver3

 

Stuart Gordon. 1992. Aus. / USA. 95 min. Coul. 35 mm. VOSTF. 

Trente et un ans de prison dans un pénitencier à sécurité maximale pour oser avoir eu un second enfant. En 2018, la terre est en crise à cause de la surpopulation et John Brennick a enfreint la loi. Brennick, c’est Christophe Lambert qui endosse un rôle qui devait être tenu par Arnold Schwarzenegger. Comme le Français est huit fois moins impressionnant que l’Autrichien, le budget sera divisé par huit. Mais qu’on se rassure, derrière la caméra, Stuart Gordon, habitué des petits budgets et réalisateur du mythique Re-Animator, offre un bon petit B sur-vitaminé et violent, sorte de version futuriste de La Grande Évasion.

En partenariat avec Radio FMR

 

 

Mercredi 25 avril  Dijon (21) – 21 h - La vapeur – 42 avenue de Stalingrad

La Cinémathek de Mr Duterche

BLOOD FREAK 
Un film de Steve Hawkes et Brad F. Grinter – 1972 – VF 

blood-freak-ltd-edition-dvd

« Homme dindon Héroïnomane »

Un motard croise la route d’une jeune femme qui l’amène à une fête ou drogues et alcool coulent à flot. Il y fait la connaissance du père, un savant fou qui va le transformer en terrifiant homme dindon obligé de se nourrir du sang de toxicomanes pour avoir sa dose…. Attention, film culte par excellence ! Il y a tout dans cette série Z pour un amateur de nanars qui se respecte : un scénario stupide, une créature monstrueusement ridicule, des « acteurs » minables, des dialogues improbables et des doublages incroyablement mauvais. Tout cela fait de ce film l’un des plus mauvais de l’histoire du cinéma d’exploitation, une curiosité à ne surtout pas manquer !

En partenariat avec Crocofilms

Le facebook de l’événement

    Print       Email

4 Comments

  1. Nadoz dit :

    Bonjour à tous!
    Sauf erreur, il manque juste un accent circonflexe quelque part dans la phrase « Deux inspecteurs vont tacher d’y mettre bon ordre » dans l’histoire des punks mexicains intrépides.
    Quoique… les inspecteurs étant probablement des taches ayant l’intention d’en faire, le lapsus s’impose!
    A+
    N.

  2. Alain92 dit :

    Tiens, j’ignorais que « New York ne réponds plus » était considéré comme du bis.
    Chienne de vie…..

Répondre à Alain92 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>