Loading...
You are here:  Home  >  Autour du nanar  >  Current Article

L’agenda des soirées nanars : décembre 2019

By   /   1 décembre 2019  /   1 Comment

intro

 

 

La fin d’une décennie nanarde et finalement l’apocalypse n’est toujours pas survenue. Mais bon nous ne désespérons pas de retourner à la sauvagerie pour 2020. et si on suit les infos à la télé c’est en bonne voie.

Mais bon ne nous laissons pas abattre. L’actualité nanarde est sympathiquement chargée ce mois-ci avec notamment le grand rendez-vous parisien du PIFFF qui fête sa 9ème édition avec entre autre les amis Cyril Despontin et François Cau aux manettes.

La Scala de Thionville nous offre une nuit bis avec un classique « The Long Weekend » et une découverte déjantée « Koko Di Koko Da »,  L’Aquarium Ciné Café de Lyon le Rocky Horror Picture Show dès le 1er decembre.  N’oubliez pas non plus la grosse rétrospective Vampire à la Cinémathèque Française

 

 

Mardi 03 décembre (20h30) Paris (11ème) – Jonesy Agency  – 170 rue de Charonne

Les rendez-vous de la Grotte Chaude

Depuis presque 3 ans, la Grotte Chaude vous donne rendez-vous tous les mois pour découvrir des films barrés et méconnus entre cinéphiles mal élevés.

Ce mois ci : Primal alias CAGE EN HAUTE MER -

 

76686330_2543087965806749_2858672842864590848_n

 

Nick Powell (1H35 – VOST – 2019)

L’histoire : Frank (Nicolas Cage) est chasseur pour les zoos. Sapé comme Crocodile Dundee, il embarque à bord d’un cargo avec plusieurs de ses « prises », parmi lesquelles un jaguar blanc très rare. Mais lorsqu’un tueur psychopathe détenu dans la cale du navire s’échappe de sa cage et relâche les animaux captifs, c’est la panique à bord ! Frank doit désormais sauver l’équipage de ces bêtes féroces et du criminel incontrôlable.

Vous ne l’ignorez pas : à la Grotte Chaude on est fans de Nicolas Cage. Pour la seconde fois cette année, le grand Nic est à l’honneur ! Après le génial Hell Driver, on retrouve le héros de Volte Face et des Ailes de l’Enfer dans une série B inédite qui sent très fort les années 90. Animaux sauvages en CGI, Famke Janssen botoxée, un méchant très méchant, des punchlines à la Steven Seagal, et un Nicolas Cage qui doit sauver les gentils mais qui n’en a pas très envie : Cage en Haute Mer est un véritable petit plaisir pour les amateurs et amatrices de nanars.

La Grotte Chaude se tient désormais à Jonesy Agency, un lieu associatif très cool et ultra cosy à 2 pas du métro Alexandre Dumas, qui dispose d’une très belle salle de projo et d’un bar accueillant pour vous rafraîchir avant-pendant-après la séance.

- Comme c’est un lieu associatif, si c’est votre première fois là-bas, pour boire un coup il faudra vous acquitter d’une adhésion à 5€, et le premier drink vous sera alors offert !

- Si vous avez très soif, pensez à retirer des bouzoufs au préalable, car la CB, les chèques, et les tickets-bistro ne sont pas acceptés pour régler vos consommations.

La séance sera précédée d’un quizz qui vous permettra d’étaler votre culture et de remporter des lots de qualité.

Enfin, des affiches de nos séances précédentes dessinées par le talentueux Eric Pasquelot seront disponibles à la vente pour celles et ceux qui souhaitent s’offrir des posters exclusifs de qualité.

P.A.F. : c’est gratuit !

 

 

Lundi 09 Décembre 2019 (18h30) Orléans (45) – Bar associatif Le Chafouin – 108 rue de Bourgogne

Nanani-Nananard présente :

Jack Frost

 

MV5BYjE4ZDAxNmItODBjMy00YjVlLTkwMDMtZjYxZWY0YmI4ZDczXkEyXkFqcGdeQXVyMTQxNzMzNDI@._V1_SY1000_CR007261000_AL_

Un tueur en série réussit à passer son esprit et son âme dans un bonhomme de neige. Il va pouvoir continuer à tuer sous les trains d’un abominable bonhomme de neige… Jack Frost, le tueur en série bonhomme de neige.

Le film a beau ne pas être un réel nanar étant donné l’humour au second degré qu’il distille, il est quand même suffisamment cheap et kitschos pour être au programme.

Pour en savoir plus

 

Du mardi 11 au mercedi 17 décembre – Paris 9ème – Max Linder Panorama – 24 Boulevard Poissonnière 

9 ème PARIS INTERNATIONAL FANTASTIC FILM  FESTIVAL

 

Affiche2019

 

Que peut-on encore défricher quand l’époque est à l’ultra-globalisation culturelle ? Quels films de qualité peut-on vous proposer sans céder à toutes les tendances festivalières ? Faut-il au contraire s’engager dans la voie des « valeurs sûres » et vous offrir une programmation aux aspérités finalement très prévisibles ? Comme vous pouvez le constater, le temps n’a pas calmé notre surchauffe réflexive, et à une année de notre premier « grand » anniversaire (le 10ème, pour ceux qui auraient quelques problèmes avec les chiffres), dans un contexte de distribution qui a beaucoup évolué (mais ne lançons pas le débat maintenant, il y a les inter-séances pour ça), nous aussi, nous entamons une douce mutation qu’on espère convaincante. Ainsi, cette année, le festival accuse une durée subtilement rallongée, afin de vous donner plus et peut-être à de meilleurs moments. Puis, jamais le PIFFF ne s’était à ce point diversifié dans son approche des genres, tordant encore un peu plus le cou à tous les concepts figés de classification, et s’engageant dans l’exploration de cinématographies souvent trop peu mises en avant. Alors en attendant de souffler nos dix bougies, venez déjà goûter le gâteau de cette neuvième édition : on peut vous assurer de sa générosité et de sa saveur.

Le site pour avoir le programme

 

Samedi 14 decembre 15h30 – Paris 11ème – Café de Paris – 158 rue Oberkampf  

Cinéma de Clapier

Cinéma de ClapierSi vous êtes de passage à Paris, venez voir un Samedi par mois à 15h30 nos vieux dossiers cinématographiques WTF ! Sho Kosugi, JCVD, Andy Sidaris et consorts vous donnent rendez-vous au CAFE DE PARIS pour déguster entre amis de bons vieux nanars sur grand écran…Le film : 2019, Après la chute de New York/ 2019 Dopo la Caduta di New York
76697378_942030842834660_2386963718685589504_nVF – 90mn (Italie/France – 1983)
Réalisé par Sergio Martino sous le pseudo de Martin Dolman« Est-ce une faute grave d’être un nain ? »En 2019, le monde a été dévasté par une guerre nucléaire totale et il est maintenant scindé en deux groupes : les Euraks et la Fédération. Les radiations résultant de la guerre empêchent les humains de se reproduire. La Fédération envoie un groupe avec un mercenaire à sa tête : Parsifal (Michael Sopkiw) pour infiltrer un New York post-apocalyptique qui est dirigé d’une main de fer par les Euraks menant de cruelles expériences sur les rares survivants. Le groupe doit y trouver la dernière femme fertile de la Terre. Le combat pour le futur de la race humaine peut commencer…Dès les premières minutes, ce film transpire le post-apo transalpin à plein nez avec son démolition derby se déroulant dans une carrière italienne. Le réalisateur ira jusqu’à looker la garde prétorienne des Euraks avec des uniformes noires chevaleresques et l’armer de fusils-arbalètes-lasers au son nanar. On appréciera aussi les maquettes miniatures de New York et du centre d’opération, des dialogues ahurissants de WTF et une musique toute vintage au synthé de Guido et Maurizio De Angelis.
Michael Sopkiw ressemble à une sorte de Snake Plissken version Leader Price déguisé en chevalier métalleux d’un monde perdu option cotte de maille et croute de cuir. Le reste de la distribution est du même acabit avec Serge Feuillard et Anna Kanakis en tant que commandant et premier officier d’Eurak. Ils ont une belle chimie nanardesque ensemble. On tombe aussi sur un joyau d’acting : « Big Ape » , un pirate indou chimpanzé joué par un George « Antropophagus » Eastman complètement en roue libre. C’est un vrai plaisir coupable de le voir en chef de bande de singes échappés d’une version ultra Z de la célèbre saga américaine simiesque.

Faites chauffer un mélange de Mad Max 2 et de New York 1997.
Ajoutez un zest de Planète des Singes tout en remuant vivement l’action.
Saupoudrez le tout d’un soupçon de guerre entre l’alliance rebelle, la Fédération, et l’empire, les Euraks.
Et voilà, c’est prêt à être dégusté avec une ou plusieurs bières !

La séance sera ponctuée d’une animation, d’un jeu et d’un cut à la gloire d’un Atomic Future de retour vers le futur antérieur du participe passé…

P.a.F: 3 € (carottes incluses)

Vendredi 20 décembre-21h-  Toulouse (31) La Cinémathèque 69 rue du Taur – métro Capitole 
Extrême Cinémathèque
76697378_942030842834660_2386963718685589504_n
Un must du cinéma bis italien du début des années 1980. Sur l’échelle de Richter de l’amusement, cet improbable medley entre Mad Max 2 et New York 1997 atteint sans problème le dixième échelon. Vingt ans après un cataclysme nucléaire, un mercenaire se rend dans la ville dévastée de New York pour venir en aide à la dernière femme enceinte. Une évidente pauvreté de moyens pour un scénario qui en vaut un autre… peut être… mais il n’empêche que Sergio Martino parvient à créer un univers homogène tout en enfonçant les barrières du bon goût. Action, explosions, gore et sexe !

 

 

    Print       Email

1 Comment

  1. popman dit :

    Du 10 au 15 Décembre se tient également l’Etrange Festival de Clermont-Ferrand, pas de Nanars, mais une belle programmation pour les curieux avec des avant-premières (The Lighthouse, Swallow, First Love, Adoration, …), une restrospective Sorcières (The Jane Doe Identity, The Juniper Tree, The Witch, …). Jean-Pierre Dionnet viendra y présenter l’Ange de la Vengeance et Voyage de Chihiro tandis que Fréférique Temps, président de l’Etrange Paris viendra avec Génération Protéus sous le bras.

    Plus d’infi ici :
    https://www.facebook.com/events/399881697615256/

Répondre à popman Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>