Loading...
You are here:  Home  >  Autour du nanar  >  Current Article

L’agenda des soirées nanars: juin 2013

By   /   1 juin 2013  /   No Comments

Un gros mois se prépare et c’est la province qui est particulièrement à l’honneur se mois-ci avec des sessions particulièrement exaltantes à Thionville et à Caen (où nous serons partenaire).

 

 

Oh et puis si vous voulez quand même voir de vrais films (dans l’espoir secret d’y dénicher avant tout le monde le nanar de demain)  il y a le festival du cinéma romantiques de Cabourg, le festival d’animation d’Annecy, le festival Paris Cinéma et le festival international du film de la RochelleEntre autres !

 

 

 

 

 

 Jeudi 06 juin 21 h: PARIS 11e – La Cantada II 13 rue Moret – (metro Ménilmontant) 

Dolemite II: The Human Tornado de Cliff Roquemore
USA 1976 VOST avec Rudy Ray Moore, Lady Reed, Jerry Jones, J.B. Beatty

TRAILER 

Pour cette soirée, La Cantada se transforme en QG de Black Panther et met à l’honneur la Blaxploitation, genre que nous n’avions encore pas exploré et qui reste un mouvement unique dans l’histoire du cinéma d’exploitation.

Attention!!
Les petits blancs becs vont en avoir pour leur argent!
Dolemite himself revient, avec toute la coolitude qui le caractérise et aux bras de plantureuses pépés, afin de foutre la paté à une flanquée de locdus!
Le deuxième film autour du héros créé par Rudy Ray Moore se montre meilleur que le premier.
Toujours aussi décontracté du gland, Dolemite a en plus amélioré sa science du combat qu’il agrémente à présent de gestes plus poussés et de grommellements comiques (qui rappellent un peu Screamin’ Jay Hawkins).
Si on le trouvait un peu mou du genou dans son précédent opus, il s’autorise ici une franche auto-dérision dans ce film qui ne recule devant aucun excès…
Enfile ta plus belle chemise à jabots pour une soirée qui s’annonce BADAAAASSSS!!!
+Cut 100% BADAAASS!

EVENT 
le site

P.a.f: 3 € – En partenariat avec Oh My Gore!!

Vendredi 7 juin 20 h.- Hérouville Saint-Clair (14)- Café des images, 4 rue du théâtre (tram B.) 

En partenariat avec Nanarland.com, Radio 666, l’émission radiophonique Splitscreen et le collectif Band:Gang. : le site

Le festival de Caen du Nanar, animé par la branche normande de l’Internationale Nanarlandaise nous offre une soirée navrante avec deux films qui ont fait leur preuve aux Nuits Excentrique et une plein ration de cuts estampillés Nanarland et de délires en tous genres.

 

 

20h00 : Suède, enfer et paradis (Svezia, inferno e paradisio)
de Luigi Scattini.
Italie. 1968. 1 h 20.
Commentaire en français : Jean Topart.
Hallucinant pseudo-documentaire qui prétend faire le tour des comportements sociaux et sexuels des suédois en abordant les questions les plus variées (jeunesse,sexualité, mariage, contrôle des naissances, solitude, vieillesse…) avec un manichéisme qui force le respect !
« Aujourd’hui, on ne tourne plus de « mondo », ces documentaires censés faire découvrir une contrée exotique. Avec « Suede, enfer et paradis », on est dans du très très lourd. Images éhontément mises en scène, raccourcis ultra lourdingues, propos destinés à choquer le spectateur des années 60 et, au final, un machin hyper daté dont les ficelles sont aussi grosses qu’un câble de pont suspendu…
Et c’est hilarant ! » (Nanarland)

 

22 h 30 Clash of the Ninja

de Godfrey Ho.
Honk-Kong.1986. version française. 1h30.
Avec Paulo Tocha alias Bruce Stallion, Louis Roth, Eric Neff, Joe Redner.

Tony et Roy sont deux frères d’armes, deux Ninjas. Ils furent disciples du grand maître Kinta, avant d’emprunter des chemins opposés : Tony appartient aux services secrets, alors que Roy est devenu le chef d’une organisation Ninja mercenaire. Un jour, Kinta et l’amie de Tony sont assassinés. Celui-ci décide alors de faire justice lui-même. Sur sa route, il retrouvera Roy.
« Acteurs inadéquats, mélange de métrages, ninjas, doublage donnant un sérieux coup de fouet aux scènes les plus molles… autant de raisons de visionner cette pierre angulaire du nanar martial made in Hong-Kong. » (Nanarland)

7,90 euros pour la soirée au tarifs cinéma habituels par film – réservations conseillées.

 

 

Vendredi 14 juin : Paris 12 e – La cinémathèque Française 51, rue de Bercy – (Métro Bercy)

Cycle Science fiction Universal

20h00


La Cité pétrifiée
(The Monolith monsters)
de John Sherwood
Etats-Unis / 1957 / 77′ / VOSTF / HD Cam
Avec Grant Williams, Lola Albright, Les Tremayne.
Après la chute d’une météorite dans le désert californien, près de la petite ville de San Angelo, des humains sont retrouvés changés en statues de pierre. Où l’on découvre qu’au contact de l’eau, les éclats de météorite deviennent de gigantesques monolithes menaçant toute la vallée.

22h00


Le Peuple de l’enfer
(The Mole People)
de Virgil Vogel
Etats-Unis / 1956 / 77′ / VOSTF / HD Cam
Avec John Agar, Cynthia Patrick, Hugh Beaumont.
Quelques scientifiques se rendent dans une région reculée d’Asie. Après une terrible avalanche et de nombreuses péripéties, un éboulement fortuit va les mener dans les profondeurs où ils découvrent une vieille cité abandonnée et une antique peuplade d’albinos vivant loin de toute lumière.

 

 

Samedi 15 juin  – Thionville (57) Cinéma Le Scala, 23 place du marché

Le jour du bis 

Une journée complète de réjouissance dans la cité lorraine avec un programme du feu de Dieu:

14h : Starcrash, le choc des étoiles

 


De Luigi Cozzi (Italie) avec Caroline Munro, Joe Spinell & David Hasselhoff. Science-Fiction. VF. 1h34. 1978

Alors qu’ils tentent d’échapper à la police de l’espace, les deux bandits inter galactiques Akton et Stella Star (la charmante Caroline Munro) rencontrent le seul survivant d’une attaque secrète destinée à détruire le dernier jouet de l’infâme comte Zarth Arn: une arme diabolique capable d’anéantir la galaxie toute entière! Ambiance disco assurée avec ce space-opéra italien qui doit autant à Star Wars qu’à Flash Gordon. Effets spéciaux artisanaux, costumes improbables et dialogues d’une kitsherie à toute épreuve sont donc au programme de ce spectacle qui saura réjouir les amateurs du genre… Une formidable entrée en matière.

16h30 Atlantis Interceptors (les prédateurs du futur)


De Ruggero Deodato (Italie) avec Christopher Connely & Bruce Baron. S-F/ Anticipation. VF. 1h32. 1983

Changement de registre avec cette petite perle signée Ruggero Deodato (cannibal holocaust) qui nous narre les aventures d’un groupe de survivants menacé par une horde de motards sans pitié habitués à massacrer tous ceux qui ont le malheur de croiser leur route! Des motards qui ont vraisemblablement beaucoup vu Mad Max 2 tant leur look punk 80′s emprunte énormément au film de George Miller. Rythmé et généreux comme une production Michael Bay, ce post-nuke transalpin (à savourer au deuxième degré) a toutes les armes nécessaires pour vous faire passer 90 minutes de pur plaisir régressif.

20 h Massacre à la tronçonneuse 2


De Tobe Hooper (Etats-Unis) avec Dennis Hopper, Bill Moseley & Caroline Williams. Horreur. VF. 1h29. 1986

Au Texas, les restes de deux jeunes automobilistes sont retrouvés dans les décombres de leur véhicule. Alors que la police semble se diriger vers la piste accidentelle, Stretch, la jolie DJ d’une radio locale et Lefty Enright (Dennis Hopper, proprement hallucinant) mènent l’enquête… Produite par la légendaire firme Cannon au milieu des années 80, cette suite au classique de 1974 offre à Leatherface et à sa charmante famille l’occasion de surenchérir dans le gore craspec et l’humour noir et de régler par la même occasion leurs comptes avec l’amérique Reaganienne! Méchamment culte…

22h30 Zombie Holocaust (la terreur des zombies)


De Marino Girolami (Italie) avec Ian McCulloch & Alexandra Delli Colli. Horreur. VF. 1h24. 1979

Opportuniste en diable, Zombie Holocaust ne s’embarrasse pas d’une once d’originalité. Synthétisant les thèmes à la mode du cinéma bis de la fin des années 70, le producteur Fabrizio De Angelis nous livre pèle-mèle des tribus cannibales, un savant fou, des morts-vivants et un mannequin en mousse dans ce succédané de l’Enfer des Zombies de Lucio Fulci (auquel il emprunte sans scrupule les décors et 2 des principaux acteurs). Malgré tout, son érotisme soft, ses débordements Gore et sa relative bonne humeur devraient faire mouche auprès des spectateurs. Sortez vos cirés, ça va saigner!

00h15 :L’Amérique interdite 2 / L’Amerique Secrète  (This is America part 2)


De Romano Vanderbes (Etats-Unis) avec Jello Biaffra & Ron Jeremy. Mondo/Documentaire. VF. 1h30. 1980

Sous-genre du cinéma d’exploitation, le Mondo (qui connu son heure de gloire au début des années 60 avec le film Mondo Cane du légendaire duo Prosperi/Jacopetti) est par définition un pseudo-documentaire racoleur et très souvent mensonger qui s’efforce de satisfaire la curiosité du public en lui balançant à la figure des tonnes d’images bizarres, violentes et exotiques immortalisées aux 4 coins du globe. L’ Amérique interdite, comme son nom l’indique, nous fait donc découvrir le pays de l’oncle Sam dans ce qu’il a de plus perturbant. Au programme: exécution capitale, religieuses karatékas, car-wash topless et festin de vers de terre… Vous allez vous régaler!

Avec des jeux, des animations la possibilité de manger à proximité…

20 € la nuit (4,50€ le film pour les moins téméraires)

Plus d’info sur le site de la Scala

 

 

 Jeudi 20 juin 21 h: PARIS 11e – La Cantada II 13 rue Moret – (metro Ménilmontant) 

Rambo: The Force of Freedom Animation 100min USA 1987 VF

TRAILER VF 

Tout succès cinématographique qui se respecte se voit l’objet d’un merchandising frénétique et abusif qui enfonce généralement le clou via la création d’un dessin-animé tout public véhiculant des messages éducatifs et prônant, si-possible, la non-violence…
Difficile de respecter une telle ligne éditoriale lorsque que vous êtes en charge d’adapter l’un des plus grandes franchises du cinéma d’action réactionnaire des années 80!
John Rambo se voit catapulter sur celluloïd pour notre plus grand plaisir de nanardeur, avide de bizarreries visuelles et de relations incestueuses…
Retrouver tout l’esprit du second opus (Conservatisme, racisme et patriotisme) dans ce MEGA pilote d’1h40 de la série diffusée en France à partir de 1987.
L’approche graphique renouant avec les classiques de l’époque (Mask, G.J Joe ou encore Les Maitres de l’Univers), venez découvrir notre vétéran du Vietnam préféré usant de tous ses talents pour sauver ses improbables acolytes des griffes d’un dangereux dictateur…
+CUT 100% G.I Joe le taxi

« C’est Rambo pire que jamais, qui court pendant 100 minutes en démolissant des armées de militaires à lui tout seul, matériel compris, Rambo qui détruit des bases entières tout en skiant peinard, qui fait de la chute libre pour attaquer l’aviation ennemie, Rambo qui lance des pieux explosifs avec son arc de chasse, Rambo qui explose tout avec une sarbacane lance-roquettes, Rambo qui enrôle des gamins dans l’armée, Rambo qui fait des planchettes japonaises à des colonnes de pierre de plusieurs tonnes, Rambo l’invincible, l’infatigable, l’indestructible, l’omnipotent, le surprenant, le stratège, le vanneur, l’Agénésie aréolo-mamelonnaire, le Héros de la Liberté. » Nanarland
Bref du très très lourd en perspective…

EVENT 
le site

P.a.f: 3 € – En partenariat avec Oh My Gore!!

 

 

Vendredi 28 juin : Paris 12 e – La cinémathèque Française 51, rue de Bercy – (Métro Bercy)

Cycle :Les inédits de la Cannon

Platoon leader


de Aaron Norris
Etats-Unis/1988/96′/VOSTF/35mm
Avec Michael Dudikoff, Robert Lyons, Michael DeLorenzo.
Lors de la guerre du Vietnam, un nouveau lieutenant est nommé à la tête d’une section. Il doit y faire ses preuves afin de se faire respecter par les soldats qui sont sous ses ordres.

Delta Force 3
(Delta force 3 : The killing game)


de Sam Firstenberg
Etats-Unis/1991/98′/VOSTF/35mm
Avec Nick Cassavetes, Eric Douglas, Mike Norris.
Un terroriste a caché une bombe atomique dans une grande ville américaine. Le Président des États-Unis n’a d’autre choix que de faire appel à Delta Force qui se fait aider par des commandos russes.

    Print       Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>