Loading...
You are here:  Home  >  Autour du nanar  >  Current Article

L’agenda des soirées nanars : mars 2018

By   /   28 février 2018  /   1 Comment

 

mars

Quoi de mieux que la douce chaleur des cinéma pour échapper aux températures polaires de ce début mars. Quand les séances sont à l’heure bien sûr !

Et il y aura de quoi faire tant l’agenda est prometteur. La plupart de nos habitués nous proposent des soirées alléchantes si ce n’est la Cinémathèque Française qui aligne pas moins 3 soirées bis ce mois-ci mais  toutes consacrées à des films d’angoisse de qualité (dont « l’oiseau au plumage de cristal ») , donc pas du tout sur nos terres…

Alors ne perdons pas de temps car les hostilités débutent dès le premier jour de janvier.

 

Jeudi 1er mars 20h30 PARIS 11e – La Cantada II 13 rue Moret – (metro Ménilmontant)

Les Rendez-vous de la grotte chaude

Tous les 1ers jeudis du mois, La Grotte Chaude vous accueille dans son antre et vous projette les trésors de sa collec’ de films fous, cultes, pétés et barrés !! Du bis qui déride, du Z qui déglingue, de la série B qui défonce, du nanar qui tâche… Vous en voulez ??? Vous en aurez !!! Viendez vous émerveiller, vous oublier, vous fendre la gueule et élargir votre culture G pour briller en société !! Notre équipe de jeunes déviants dynamiques vous donne RDV tous les mois pour rire, jouer, grignoter et picoler entre cinéphages mal élevés !!

PLAGA ZOMBIE: ZONA MUTANTE (2001, Vost, 1h40) 

RDV03.jpg_2703 (1)

Trois survivants d’une épidémie de zombies causée par un virus d’origine extraterrestre sont interceptés par les autorités et renvoyés dans la ville dont ils viennent de s’échapper, désormais mise sous quarantaine. Le trio, un ancien catcheur pro nommé John West, Bill, un étudiant en médecine, et un geek appelé Max, affrontent les morts-vivants en essayant de trouver un moyen de fuir la ville. Injustement méconnue, cette petite pépite du cinéma gore bricolée pendant plus de 4 ans par une poignée de passionnés argentins n’a rien à envier à Evil Dead ou encore Braindead ! Préparez-vous à un déluge de gore et des crises de rire à vous en péter les boyaux avec le trio dynamique de Plaga Zombie ! Cette séance dédiée aux morts-vivants sera précédée de quelques gâteries audiovisuelles, dont la projection d’un court métrage en vost dans lequel le Ash de Army Of Darkness se frite avec les plus grands héros de DC et Marvel devenus zombies ! D’autres surprises vous attendent, parmi lesquelles un jeu qui vous permettra de gagner des lots exceptionnels grâce auxquels vous pourrez crâner auprès de vos amis ! P.a.F: 3 €    

 

Jeudi 1er mars 21h-  Toulouse (31) La Cinémathèque 69 rue du Taur – métro Capitole 

Roar

46f866a11403b

Quand la star des Oiseaux, Tippi Hedren, s’allie avec son mari, Noel Marshall, producteur de L’Exorciste, pour « le film le plus dangereux de tous les temps ». Deux cents fauves, dix-sept millions de dollars de budget, six ans de tournage, une absence flagrante de trucages et un scénario prétexte à voir s‘ébattre des félins non-dressés au milieu d’une poignée d’humains qui n’en demandaient pas tant. Si le projet relève de l’inconscience la plus totale, en revanche Roar, le film, sidère totalement encore aujourd’hui. Une œuvre à mi-chemin entre une production Disney sur la vie sauvage et le film de famille le plus extrême.

Dans le cadre de la programmation « Qu’est ce que le cinéma » : Séance présentée par Nicolas Azalbert, critique aux Cahiers du cinéma, et Jean-Philippe Tessé, rédacteur en chef adjoint des Cahiers du cinéma

 

Mercredi 7 mars  Dijon (21) – 21 h - La vapeur – 42 avenue de Stalingrad

La Cinémathek de Mr Duterche

BLOODSUCKERS FROM OUTER SPACE 

 

p50593_d_v7_aa

un film de Glen Coburn – 1984 – usa – VF

GRATUIT !!!

« Nous ne vous laisserons pas nous sucer ! » (Jeff Rhodes)

Pour son retour à la Vapeur , la Cinématek vous offre une perle culte du cinéma Z pas piquée des hannetons qui devrait mettre en joie tout amateur de nanar digne de ce nom. En pleine Amérique profonde, un mystérieux vent venu de l’espace transforme les habitants d’une ville paumée en térrifiant zombies suceurs de sang…la fin du monde est elle proche ? Il y a dans ce sympathique nanar, tout ce qu’il faut pour se vider la tête : des effets spéciaux moisis , des acteurs et des dialogues délicieusement mauvais, le tout relevé par un doublage plus que douteux, sans oublié l’humour à 2 balles qui plane tout au long de ce chef d’oeuvre improbable. En partenariat avec Crocofilm

 

 

Du samedi 10 mars au lundi 19 mars Liège – Belgique

Pour la cinquième année consécutive, l’OFFSCREEN FILM FESTIVAL envahit Liège.

 

854053_1

Un choix de films éclectiques, mini-version du festival tenu en parallèle dans la capitale, pour un tour guidé de plusieurs lieux de projection de la Cité Ardente ; des salles de cinéma traditionnelles comme celles du cinéma Sauvenière à des lieux culturels polyvalents transformés pour l’occasion (la Zone, le Hangar, le Cercle du Laveu, la Diode), tous s’unissent sous la bannière du cinéma culte, du bis et du bizarre. avec une soirée The Room et une autre consacré au ciné bis italien c’est du tout bon à prévoir.

Le site pour avoir un aperçu du vaste programme 

 

Jeudi 16 mars  20h30 PARIS 11e – La Cantada II 13 rue Moret – (metro Ménilmontant)

Cinéma de Clapier

Si vous êtes de passage à Paris, venez voir nos vieux dossiers cinématographiques WTF ! Sho Kosugi, JCVD, Andy Sidaris et consorts vous donnent rendez-vous pour déguster entre amis de bons vieux nanars sur grand écran…

LE JUSTICIER BRAQUE LES DEALEURS/Death Wish 4:The Crackdown

CDC03.jpg_2694 Jack Lee Thompson (VF, 1h39, USA, 1987) 

«Pour l’amour du lance-roquettes.» Après avoir transformé New York en champ de ruines dans le 3ème opus, Paul Kersey (Charles Bronson), l’architecte le plus badass et réac de toute la création, vit désormais en Californie avec Karen (Kay Lenz) et la fille de celle-ci, Erica. Mais l’adolescente meurt d’une overdose. Paul identifie et abat le dealer responsable. Il est contacté par Nathan White (John P. Ryan), qui a vécu le même drame et lui propose de mettre fin aux agissements des deux gangs qui contrôlent le marché local de la drogue. Le carnage peut commencer… Ce film produit par la Cannon, quatrième film de la franchise, est le premier qui n’est pas réalisé par Michael Winner. C’est le vétéran Jack Lee Thompson qui s’y colle. Charles Bronson, avec son jeu en mode automatique comme son arme, offre le service minimum : peu de dialogue, un visage de plus en plus inexpressif, une indifférence aveuglante. Il traverse ce carnage sans se donner beaucoup de mal. Ce film est un beau témoignage de ce que fut l’Amérique reaganienne, avec son lot de punchlines réac, ces personnages malfaisants qui, comme par hasard, font tous partie des mexic, heu… ,d’une minorité ethnique voyante, malgré un retournement de situation final totalement absurde et grotesque. Charles Bronson commence à se faire vraiment trop vieux pour ces conneries ! La séance sera ponctuée d’animation, d’un jeu et d’une surprise à la gloire de Charles Bronson et de son cinéma d’auteur bourrin… P.a.F: 3 € (carottes incluses)

 

Du mardi 27 mars au lundi  2 avril  20h – Lyon ( 7ème) – La Comoedia -13 Avenue Berthelot

11 ème Festival Hallucinations Collectives 

affiche-2018-100-Hallucinationscollectives

Hallucinations Collectives, le festival de l’Autre Cinéma. Aux « Hallus », vous ne trouverez pas un genre unique, un seul thème ou un même type de film. Il y en a pour tous les goûts – surtout pour les curieux – et les films présentés ont en commun de proposer une vision différente du cinéma, de valoriser des cinéphilies méconnues et de refléter une certaine époque et/ou une certaine économie du cinéma. Les films proposés sont des oeuvres rares, souvent marginales ou oubliées, alternatives au sens où elles sortent des chemins balisés de la production mainstream. En un mot, les films du festival sont des oeuvres orphelines, trop vite laissées de côté faute d’un succès rapide ou parce que trop différents, inclassables. Notre modeste ambition est de leur donner une deuxième chance. Hallucinations Collectives est organisé par l’association ZoneBis, en partenariat avec le cinéma Comoedia.

Pour avoir un aperçu du programme pléthorique 

 

Vendredi 30 mars 20h30 Thionville (57) – La Scala Boulevard Foch 

Les nuits Bis de la Scala

En présence du réalisateur Pierre B. Reinhard et du compositeur Christian Bonneau 

27545278_1624240020992080_1066265492761548753_n

LA REVANCHE DES MORTES-VIVANTES

De Pierre B. Reinhard (France) avec Kathryn Charly & Anthea Wyler. Horreur VF 35mm 1h26 1986

Trois jeunes filles, employées du Consortium chimique, meurent subitement dans des circonstances pour le moins étranges. Des décès un brin suspects pour les meilleurs éléments de la gendarmerie nationale qui établissent rapidement un lien avec la pollution… Il faut dire que le directeur est pour le moins négligeant et carrément hermétique aux problèmes d’écologie. La preuve en est avec les tonnes de déchets toxiques qu’il n’hésite pas à faire déverser derrière le cimetière une fois la nuit tombée. Un cimetière où reposent nos trois jeunes filles… A l’occasion de la sortie de la bande-originale du film chez The Omega Productions, le cinéma La Scala vous invite à redécouvrir ce petit bijou du cinéma horrifique tendance franchouillarde en compagnie du réalisateur et du compositeur. Et tout ça en 35mm ! Joliment gore, vaguement érotique mais ultra militant… La Revanche des Mortes-vivantes n’aurait certes pas sa place dans la filmographie de Romero mais il saura la trouver dans le cœur des spectateurs des Nuits Bis.

LE DIABLE ROSE

De Pierre B. Reinhard (France) avec Roger Carel & Brigitte Lahaie. Comédie érotique VF 35mm 1h20 1987

En 1944, un avion de combat britannique est abattu au-dessus des côtes normandes, les deux aviateurs sautent en parachute. La résistance reçoit l’ordre de les protéger, ne sachant où les cacher, les maquisards demandent aux gérants du « Diable Rose », un établissement faisant cabaret et bordel de les accueillir. L’affaire se complique quand nous apprenons que la maison est fréquentée assidûment par un général allemand amoureux de la pensionnaire vedette Naska, puis quand une religieuse résistante doit à son tour être cachée. Pour tromper les Allemands, la bonne sœur devra jouer le rôle d’une prostituée. Difficile d’organiser un double-programme familiale à la gloire de Pierre Reinhard quand on connait l’œuvre du monsieur… A défaut de vous offrir des cochonneries en 3D, La Scala exhume cette comédie érotique un poil anachronique (1987… Comme Robocop) qui devrait rappeler des souvenirs émus aux téléspectateurs de M6 et RTL9. Par souci d’honnêteté, on préfère vous prévenir immédiatement : le Diable Rose n’est ni très drôle ni très excitant mais il passe comme une lettre à la Poste. Vous avez survécu à Troll 2 et Ninja 3, vous tiendrez très largement le coup devant le couple Carel/ Lahaie. Le prix de la nuit Bis est de 12 euros. La possibilité est offerte aux spectateurs de ne choisir qu’un seul film en s’affranchissant du prix du billet soit 7 euros 50. Nos mortes-vivantes sortiront de leurs tombes vers 20h30. Après un échange avec le public, nous retrouverons nos esprits devant un bon café. A 23h, nous irons tous ensemble visiter ce diable rose… NB : L’acquisition d’une carte d’abonnement peut réduire le prix de façon drastique. Venez nombreux à cette septième nuit de la saison pour profiter d’un double-programme exceptionnel (interdit aux moins de 16 ans pour le premier et moins de 12 pour le second).

Deux long-métrages avec café et soft drinks offerts pendant l’entracte et cadeaux en pagaille !

    Print       Email

1 Comment

  1. Alain92 dit :

    Une image de Shining pour présenter des soirées nanardes… Fallait oser!!

Répondre à Alain92 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>