Loading...
You are here:  Home  >  News du Blog Nanarland  >  Current Article

The Dark Knight va se coucher : Batman contre James Bond

By   /   1 octobre 2012  /   3 Comments

 

La semaine dernière,  nous avons vu Batman affronter Salman Rushdie et ses clones maléfiques. Un défi guère à la hauteur du Chevalier Noir, un simple écrivain ne faisant pas le poids face à l’homme chauve-souris, fut-il aussi un comploteur sataniste. Cette semaine c’est à un ennemi d’une toute autre envergure que Batman doit faire face : James Bond en personne !

Et ça ne lui fait pas peur !

 

Pour être tout à fait honnête il s’agit plutôt (malheureusement) d’une compétition amicale que d’un vrai combat. Dans James Batman, film philippin de 1966, l’organisation secrète CLAW menace rien de moins que de détruire le monde. Pour l’arrêter, un seul héros ne suffira pas, aussi le monde libre fait-il appel à la fois à Batman et Robin et à James Bond. Comme Batman et James Bond ne peuvent pas se saquer mutuellement, ils vont mener chacun leur propre enquête de leur côté…

 

James Bond se fait mordre par un mille-patte et se retrouve à l'hopital. Heureusement que ce n'était pas un mille-patte radioactif où le pauvre risquait de se transformer en mille-patte humain.

 

Le film est en fait une parodie à la fois de la série télé Batman des années 60 et des films de James Bond. Ce n’est pas vraiment un nanar, si l’on rit devant James Batman, c’est le plus souvent avec le film. Cet humour toutefois n’a pas très bien vieilli, et il nous a fallu trois essais pour réussir à regarder le film en entier. Le comique local Dolphy joue par ailleurs le triple rôle de Batman, Bruce Wayne et James Bond, ce qui n’aide pas toujours à suivre l’intrigue.

James Bond est passé maître dans l'art du camouflage.

 

Seul le final, l’assaut de Batman et James contre le QG du CLAW arrachera quelques sourires notamment quand James Bond se castagne avec Le Pingouin, lorsque Robin dessoude les sbires à la sulfateuse, ou lors de l’affrontement final entre Batman et Drago, le chef du CLAW, que nous vous proposons ci-dessous.

 

Oui, car le Pingouin est aussi de la partie. Ici il engueule ses sbires, incapables de lui ramener James Bond qui s'est caché dans la forêt.

 

Au final James Batman vaut surtout par son statut de bizarrerie improbable, fruit d’un temps (et d’une contrée) meilleurs où la propriété intellectuelle était assez souple pour permettre les mélanges les plus inattendus et les plus excitants sur le papier (après l’exécution, c’est autre chose…).

    Print       Email

3 Comments

  1. Tertius dit :

    Sinon, pour transformer James Bond en mille-patte humain, on peut toujours coudre sa bouche à l’anus d’OSS 117 et son anus à la bouche de Francis « FX 18″ Coplan…

  2. Guy dit :

    Sacré trouvaille, mais quel est ce drôle de logo que porte Batman ?

  3. sandra008 dit :

    Merci pour ce complément d’informations que j’apprécie beaucoup, je comprends mieux pourquoi je me suis arrêtée sur ce blog
    tarots gratuit

Répondre à Guy Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>